Fernand Allouche [alias Marius Gousty, alias Terrot] (F)

Fernand Allouche [alias Marius Gousty, alias Terrot] (F)

0.00
Ajouter Au Panier

Fernand ALLOUCHE

Fernand ALLOUCHE est né le 09/11/1924 à Constantine en Algérie.

Il est fusillé à Dans le vercors le 19/08/1944. Il avait 20 ans.

Fils de Gabriel et Marcelle AOUIZERATE. Résistant. Alias Marius Gousty et Terrot. Fait chevallier de la légion d'honneur et médaillé de la résistance à titre posthume.

Dernière adresse connue : 2, rue montée du mont Sauvage (Lyon)

École fréquentée : Lycée la Martinière - Terreaux (Lyon)

  • Nom : ALLOUCHE

  • Prénom(s) : Fernand, Elie

  • Date naissance : 09/11/1924

  • Âge (ans) : 19

  • Lieu naissance : Constantine

  • Pays ou département : Algérie

  • Lieu rassemblement : Isère

  • Dernière adresse : 2 rue Montée du Mont Sauvage,

  • Ville : Lyon

  • Code postal : 69001

  • Date d’exécution : 19/08/1944

  • Informations diverses : Lycée la Martinière (1937-1941): Mort pendant la Résistance, Chevalier de la Légion d'honneur, médaille de la Résistance; fils de Gabriel et Immouna Marcelle Aouizerate (divorcés).

  • Il s’était fait arrêter soit par la Milice soit par la Gestapo pour acte de terrorisme et embarqué au Grand Bazard, magasin d’alimentation qui servait de salle de tortures. Le QG de la Gestapo proprement dit se trouvait lui à l’Ecole de la Santé Avenue Bertholot. Probablement transféré à l’Hôpital de l’Antiquaille pour ses blessures, le valeureux Lieutenant aurait tenté une évasion et sauté du mur de solidification de sept mètres de haut en contre-bas de l’Hôpital. Il se casse les deux jambes mais essaye courageusement d’avancer malgré tout sur le sol avec ses bras. Est-il emmené au QG de la Gestapo ou est-il tué sur place.

  • Autres informations: Elève du lycée La Martinière à Lyon en 1941, il devient lieutenant FFI (Forces Françaises de l’Intérieur). Parachuté d'Angleterre en 1943, il est officier du maquis du Vercors spécialisé dans le sabotage. Arrêté le 18 août 1944 par les miliciens, devant le monument aux morts de la Porte de France à Grenoble, Fernand Allouche est conduit dans la locaux de la Gestapo où il est torturé. Il s'évade dans la nuit mais est abattu d'une rafale de pistolet mitrailleur par les Allemands rue Nicolas Chorrier. Fernand Allouche dispose d’une sépulture dans la nécropole nationale de Saint-Nizier-du-Moucherotte, tombe n°51 (Source: ONAC Office National des Anciens Combattants, Panneau spécial / P1 Les Necropoles nationales du Vercors).