Maurice Moïse Lereah

Maurice Moïse Lereah

0.00
Ajouter Au Panier

Moïse LEREAH

Maurice Moïse LEREAH est né le 13/10/1925 à Lyon en France.

Il est fusillé à Châtillon d'Azergues le 19/07/1944. Il avait 19 ans.

Fils de Haïm et Régine Fernandez; commerçant. Résistant alias Lercoli, il est fusillé avec Joseph Emir et 52 autres détenus de Montluc .

Dernière adresse connue : 19 rue Cuvier 69006 (Lyon)

École fréquentée : Lycée la Martinière - Terreaux (Lyon)

  • Nom : LEREAH

  • Prénom(s) : Moïse

  • Date naissance : 13/10/1925

  • Âge (ans) : 18

  • Lieu naissance : Lyon

  • Pays ou département : Rhône

  • Lieu rassemblement : ?

  • Dernière adresse : 19 rue Cuvier

  • Ville : Lyon

  • Code postal : 69006

  • N° Convoi : ?

  • Date déportation : 19/07/1944

  • Informations diverses : Lycée La Martinière, monument au mort. (1938-1942) ; CDJC: Lercah Camille née le 13/10/1925 à Lyon décédé le 19/07/1944 …?; YVS: fusillé; Fils de Haïm et Régine Fernandez; commerçant. Moïse Lereah, dit Maurice Lereah, était le fils de Haïm Lereah, dit Henri, et de Régine Fernandez. Ses parents étaient originaires de Smyrne (Izmir, Turquie). Son père fut tapissier et commerçant. Ancien élève au lycée La Martinière à Lyon (Rhône), Moïse Lereah devint employé de commerce. Il demeurait avec sa famille 19 rue Cuvier (Lyon, VIe arr.). Le 4 juillet 1944, Moïse Lereah fut arrêté rue de la République (Lyon) par des militants du Parti populaire français (PPF) parce qu’il était juif. Le 12 juillet, il fut incarcéré à la prison de Montluc (Lyon), dans la « Baraque aux Juifs ».
    Le 19 juillet 1944, Moïse Lereah et cinquante-et-un autres détenus furent extraits de Montluc et exécutés sommairement par les Allemands à Châtillon-d’Azergues (Rhône). Son corps fut identifié sous le numéro 51 par son frère Jacques Lereah qui demeurait 19 rue Cuvier. Il fut inhumé au cimetière d’Amancey (Châtillon-d’Azergues). Exhumé le 7 octobre 1944, son corps fut enterré au cimetière juif de Lyon - La Mouche (VIIe arr.). Moïse Lereah fut homologué RIF. Il obtint le titre d’interné résistant. Son nom apparaît sur le monument rendant hommage aux cinquante-deux victimes du 19 juillet 1944 à Châtillon et sur la plaque commémorative du lycée La Martinière à Lyon (Ier arr.). (Source)

  • Lieu de déportation : ?

  • Lieu de départ : ?

  • Nombre total de déporté·e·s du convoi : ?

  • Gazé·e·s à l'arrivée : ?

  • Survivant·e·s en 1945 : ?