Maurice Moszek Minkovski (S)

Maurice Moszek Minkovski (S)

0.00
Ajouter Au Panier

Maurice Moszek MINKOVSKI

Maurice Moszek MINKOVSKI est né le 08/01/1928 à Prizysyk en Pologne.

Rassemblé à Drancy, il est déporté à Auschwitz le 31/07/1944 par le convoi n°77.

Il a arrêté l'école à 11 ans alors qu'il était encore à Paris. Il a quitté la zone nord en 1941 pour Marseille, il travaillait déjà sur les marchés. Il a été arrêté le 15 juin 1944 à Lyon, sur un marché. Déporté seul. Survivant.

Dernière adresse connue : 25, rue Paul Bert 69003 (Lyon)

  • Nom : MINKOVSKI

  • Prénom(s) : Maurice, Moszek

  • Date naissance : 08/01/1928

  • Âge (ans) : 16

  • Lieu naissance : Przysyk

  • Pays ou département : Pologne

  • Lieu rassemblement : Drancy

  • Dernière adresse : 25, rue Paul Bert ?

  • Ville : Lyon ?

  • Code postal : 69

  • N° Convoi : 77

  • Date déportation : 31/07/1944

  • Informations diverses : déporté seul; CDJC : survivant en 45. Maurice (Moszek de son prénom polonais) Minkowski est né le 8 janvier 1925 à Przytyk en Pologne. Il est le fils d’Abraham Minkowski et de Maryem Rosenbaum, tous deux Polonais, et le benjamin d’une lignée de cinq enfants, après Berthe, Esther, Herman et Chana. Ses parents émigrent en France en 1927, fuyant la misère et l’antisémitisme. Abraham Minkowski est tailleur et possède un atelier. La famille vit dans le XIe arrondissement parisien et voit bientôt la naissance de trois nouveaux enfants, Eva, Léon et Hélène. Maryem décide d’ouvrir une petite épicerie pour compléter le salaire de son mari. Au cours de sa scolarité, Maurice est confronté à l’antisémitisme de ses camarades de classe. À la maison, la famille observe la tradition religieuse. Au moment de la déclaration de guerre, Maurice assiste au départ de son père et de son frère aîné qui s’engagent tous deux à la Légion étrangère. Face au danger, la famille, dont Abraham, démobilisé pour s’occuper de sa famille, part se mettre à l’abri à Saint-Maixent (Deux-Sèvres) où vivent déjà une des sœurs de Maurice et son mari. Quelques temps après la défaite française, les Minkowski rentrent à Paris et reprennent leurs activités. En août 1941, Abraham Minkowski est arrêté. Il est déporté par le convoi du 29 juillet 1942 à Auschwitz, d’où il ne reviendra pas. Maurice a échappé par chance à l’arrestation et il parvient à rejoindre Toulouse, en zone Sud. La mère de Maurice part s’installer à Lyon avec ses enfants. Maurice les rejoint. Il est finalement arrêté par Klaus Barbie le 15 juin 1944 avec ses deux sœurs, Esther et Chana avec lesquelles il travaille sur les marchés. Interrogés par la Gestapo, ils sont emmenés à la prison de Montluc où ils demeurent pendant deux semaines avant d’être transférés au camp de Drancy. Maurice et sa sœur Esther sont déportés à Auschwitz le 31 juillet 1944. Chana échappe pour sa part à la déportation en raison de faux-papiers qui ne permettent pas aux Allemands de l’identifier. À Auschwitz, Maurice est versé dans un Kommando qui effectue des travaux de terrassement avant de travailler sur un terrain d’aviation. Par la suite, il est transféré au camp de Hailfingen, près du camp de Natzwiller-Struthof, avant d’être à nouveau déplacé vers Dachau. C’est dans ce dernier camp qu’il est libéré par l’armée américaine le 29 avril 1945. Considérablement affaibli, ne pesant plus que 29 kilos, il est conduit dans une caserne allemande qui fait office d’hôpital militaire, pour y être soigné pendant un peu moins d’un mois. Il est ensuite rapatrié en France par train et arrive à Lyon le 29 mai. Il y retrouve sa famille. Sa sœur Esther survit également à la déportation et rentre en France le 2 juin 1945 (Sources: Association Convoi 77; Paroles de libérés)

  • Lieu de déportation : Auschwitz

  • Lieu de départ : Drancy

  • Nombre total de déporté·e·s du convoi : 1300

  • Gazé·e·s à l'arrivée : 726 (55,8 %)

  • Survivant·e·s en 1945 : 204 (15,7 %)