Enfants Benatar

Enfants Benatar

0.00

Zahra Benatar avait 19 ans quand elle fut internée à son tour au fort Montluc. Deux mois plus tard, elle est déportée avec sa sœur aînée Solange par le convoi numéro 59. Elles ne reviendront jamais des camps. Leur père, près de 5 ans plus tard, souhaitant prouver la mort de ses filles, multiplie les formalités. Roger Bénichou témoigne. Maxi Librati, survivant des camps, habitant de Saint-Fons, aussi.

Ajouter Au Panier

L’histoire

Zahra Benatar est née le 27 mai 1923 à Saint-Fons. Avec son père, Joseph, sa mère, Anina, elle habitait 122 rue du Pont à Saint-Fons dans le Rhône. Elle a deux sœurs, Solange Ouhayoun (dit aussi “Sol”, ouvrière mariée avec 4 enfants, née Benatar le 16 décembre 1916 à Ranger au Maroc) et Alégria et trois frères, David, Marcel et Max Ernest.

Elle est arrêtée avec Solange à la gare de Brotteaux le 11 juillet 1943, pour le motif d’avoir traversé clandestinement la frontière. Ensemble, elles sont internées à Fort Monluc, avant d’être transférées à Drancy. On n’a pas de documents sur la suite des événements pour Solange, mais on sait que Zahra est déportée le 7 ou le 9 septembre 1943 par le convoi numéro 59 pour Auschwitz où elle y mourra.

5 ans plus tard, Joseph, leur père, va se battre pour faire reconnaître leur mort ; pour cela, il fera appel à Roger Bénichou et Maxi Ribraty, deux hommes déportées avec Zahra, pour témoigner.

 

Les documents de la famille Benatar